Les meilleurs techniques pour contourner Hadopi

anonymousCes dernières années, Hadopi a rendu la vie dure aux internautes.

Cet organisme sous des prétextes de protection des artistes a mis en place une véritable surveillance des internautes sur le contenu qu’ils téléchargent.

Même si l’intention était bonne, on se rend compte que cette autorité a dévié de ses objectifs et qu’il vaut mieux contourner Hadopi pour éviter les problèmes et les tracasseries administratives.

Nous allons expliquer comment Hadopi fonctionne et pourquoi, ses méthodes sont totalement inefficaces.

Le fonctionnement d’Hadopi

En termes techniques, Hadopi ne surveille pas les internautes, car il se contente d’être un intermédaire entre les Majors et les FAI. Quand vous téléchargez un fichier illégal, ce dernier possède un marqueur qui a été implanté par ces Majors.

Cette signature numérique permet de suivre le fichier dans tous les recoins du web. Et si vous habitez en France et que vous téléchargez ce fichier, alors les Majors vont utiliser cette signature numérique pour associer votre adresse IP avec ce fichier démontrant que vous êtes dans l’illégalité.

Le Major transmettra ensuite sa plainte à Hadopi qui va étudier le dossier pour voir s’il est valide. On doit comprendre que de nombreux dossiers n’aboutissent jamais, car Hadopi peut estimer que ce n’était pas concluant.

Mais dans le cas où le téléchargement illégal est avéré, alors Hadopi va demander le propriétaire de l’adresse IP aux FAI français. Ces derniers vont donc fournir votre nom, votre adresse de domicile et votre code postal.

Avec ces informations, Hadopi vous enverra un mail qui est le premier avertissement d’Hadopi. Ce mail sera un avertissement et un conseil vous invitant à sécuriser votre PC et votre connexion pour éviter que d’autres ne l’utilisent pour télécharger illégalement.

Le problème est qu’Hadopi va enregistrer votre adresse IP pendant 6 mois et si vous êtes détectés à nouveau, alors il enverra cette fois un courrier recommandé. Les mêmes avertissements, mais on peut dire que l’étau se resserre de plus en plus.

Et si vous ne faites rien pour contourner Hadopi et que vous êtes attrapés pour la troisième fois, alors Hadopi vous notifiera par un courrier recommandé que vous êtes passible de poursuites judicaires.

La peine pour le piratage en France est de 30 000 euros d’amende et d’un emprisonnement pouvant aller jusqu’à 3 ans ! De ce fait, vous avez tout intérêt à contourner Hadopi avant même la réception du premier mail.

Le VPN pour éviter la surveillance d’Hadopi

Nous venons de voir que toute la méthode d’Hadopi se base sur votre adresse IP. De ce fait, vous allez simplement la changer pour éviter qu’elle soit associée avec votre compte internet chez votre FAI.

Et s’ils ne peuvent plus identifier, alors vous êtes libre de télécharger ce que vous voulez. Un VPN peut vous aider à modifier votre adresse IP et nous vous recommandons Hidemyass qui fournit des serveurs VPN dans le monde entier sans oublier que ses prix sont abordables.

Avec une connexionn VPN, votre adresse IP peut devenir allemande, américaine ou espagnole et Hadopi ne pourra rien faire puisqu’elle ne peut pas agir dans ces pays.

C’est pourquoi, vous devez choisir un serveur à l’étranger pour contourner Hadopi. On voit qu’il est assez facile de contourner Hadopi, mais il y a un problème si vous avez déjà reçu le premier mail d’Hadopi.

En effet, votre IP est enregistrée chez Hadopi dès le premier message et si c’est votre cas, alors vous devez faire très attention et vous devez uniquement vous connecter via un VPN.

On peut régler certains logiciels de VPN pour qu’ils ne se connectent que si le VPN est actif et on recommande d’activer cette option. En effet, si vous oubliez de passer par un VPN en sachant que votre IP est déjà enregistrée, alors vous risquez d’être détecté.