Bloque Open VPN en Chine, toujours plus de censure

China flag online internet on computer keyboardEncore une fois la Chine se fait remarquer, d’une bien mauvaise manière.

Pékin veut a tout prix contrôler la toile et vient de mettre en place le bloque Open VPN, une première.

Dans cette lutte pour le contrôle de la toile, les VPN sont bien évidemment des cibles de choix.

Le pouvoir chinois n’a cessé de multiplier les agressions contre ce genre de service. Ils sont d’ailleurs désormais interdits sur le territoire.

Le Bloque Open VPN, une première mondiale

C’est une première mondiale. Depuis quelques jours maintenant, la Chine a implanté le bloque Open VPN. Il s’agit du protocole de sécurité le plus utilisé par les fournisseurs de VPN comme Cyberghost, VyprVPN et NordVPN.

Pékin a donc mis en place une sorte de deuxième Firewall afin de bloquer les technologies qui permettent de contourner le premier. Autrement dit un deuxième blocus pour bloquer les VPN qui permettait jusqu’à présent d’accéder à un internet libre dans le pays.

Ainsi tous les citoyens chinois qui utilisaient un VPN ont perdu leur connexion sécurisée si cette dernière passait par le protocole Open VPN. Pour le moment d’autres protocoles sont encore accessibles, mais combien de temps cela va durer?

Parmi les fournisseurs de VPN qui opèrent toujours en Chine, il faut donc se démener avec les restrictions du pouvoir pour offrir un service adéquat à leur client. Et de plus en plus semblent jeter l’éponge, malheureusement.

Il faut cependant souligner la présence d’un fournisseur à part entière. Vyprvpn avec sa technologie Chameleon, son service 100 % géré en interne et son équipe d’experts dédiés offre la solution la plus performante à ce niveau.

La technologie exclusive de Vyprvpn permet en effet de contourner ce blocage féroce. Réactif et disponible, l’équipe d’experts rétablit également des connexions sécurisées beaucoup plus rapidement que n’importe quel autre fournisseur.

Contourner la censure en Chine va s’avérer de plus en plus difficile et aussi dangereux. Plusieurs citoyens chinois ont déjà été condamnés à des peines de prison pour avoir commercialiser un service VPN.

Aussi modique soit-il. Seules des entreprises d’envergure internationale et aux idéaux et principes forts sont désormais en mesure d’offrir une solution viable en Chine.

Combien de temps cet engagement pour la défense d’un internet libre et accessible à tous va-t-il durer ? L’avenir nous le dira…