Streaming TV : trois hommes arrêtés en Pologne

hands in jailLa police vient de sévir contre le piratage en Pologne. Elle vient en effet de perquisitionner un service de streaming TV.

Trois hommes âgés respectivement de 30, 42 et 57 ans ont ont ainsi été arrêtés.

Les hommes proposaient d’abord un compte gratuit puis transféraient les clients sur des services d’abonnements. Ce commerce illégal aurait généré plus de 840 000 euros.

Une douzaine d’ordinateurs ainsi que des serveurs , des décodeurs et plus de 60 périphériques de stockage ont finalement été saisis.

L’offre alléchante du streaming TV n’est pas sans risque

D’un côté les tarifs de l’offre légale ne cessent de grimper. De l’autre, des fournisseurs d’accès de streaming TV non autorisés mais qui proposent une multitude de chaînes pour des prix réduits.

Forcément, bien que ces options ne soient pas légales, elles intéressent beaucoup de monde. Ceux qui cherchent à accéder à un maximum de programmes pour un moindre prix.

Et bien évidemment les autorités répriment… Cette fois-ci ça se passe à Lublin, en Pologne.

D’après une déclaration des forces de l’ordre locales, une enquête a été menée. Des lieux dans trois régions différentes, Dolnośląskie, Zachodniopomorskie et Wielkopolskie, ont ainsi été fouillés.

Toujours d’après les autorités, les administrateurs du site de streaming TV metaient à disposition du public et de manière complètement illicitet la totalité ou presque des canaux de télévision accessible dans cette zone géographique.

Entre autres options on retrouve la télévision numérique ou même la télévsion publique proposée par l’Etat. Au finale plus de 150 alternatives étaient ainsi mises à disposition, sans aucune autorisation.

Dans un premier temps les utilisateurs avaient un accès gratuit aux programmes. Ensuite ils étaient invités à payer un abonnement Premium.

Mieux vaut tout de même se connecter à ce genre de service via un VPN. Grâce à Cyberghost, VyprVPN ou NordVPN, la navigation est sécurisée et anonyme.

« Les gains ainsi obtenus aurait été investis dans la poursuite du développement de l’activité criminelle. Investissements réalisés dans des sociétés étrangères et polonaises, dont les hommes maintenant arrêtés sont propriétaires.»

Trois hommes arrêtés, du matériel saisi

D’après les sources locales on apprend ainsi que trois hommes âgés ont finalement été appréhendés. Âgés d’une trentaine d’années et plus,ils ont été présentés devant la justice.

Ils ont finalement été accusés d’avoir distribué de manière illégale des services payants. et légitimes. On leurs reproche aussi d’avoir utiliser ces ressources illégales comme un salaire permanent.

La police précise que les accusés auraient ainsi perçus plus de 850 000 euros

La police délcare ainsi : «  D’après nos estimations, les suspects auraient pu bénéficier de 3,5 millions de zlotys [soit plus de 850 000 euros] grâce à leurs pratiques illégales.»

S’ajoute à l’arrestation des trois hommes, la saisie d’équipements dont plus de 10 ordinateurs, 9 serveurs, plusieurs tablettes, de multiples décodeurs, des Smartphones, plus d’une cinquantaine de disques durs et autres appareils similaires tout comme de nombreux documents

Ces raids en Pologne font suite à une action d’envergure menée par Europol. Cette opération visait à mettre fin à IPTV. Il s’agirait de l’une des opérations les plus importantes de ce genre au monde.

Le fournisseur dont l’identité n’a pas encore été révélée  alimentait ainsi en contenu plus d’un demi million d’utilisateurs. Ses opérations étaient principalement menées depuis la Bulgarie. Un FAI local aurait d’ailleurs été mis sous les projecteurs dans ce pays.